Déplacement au Vietnam

 
sejour vietnam agence splus voyage

Dès votre arrivée dans le pays, vous êtes toujours impressionnés par le trafic au Vietnam. Nous avons beaucoup de deux-roues qui se circulent partout et il y a de plus en plus de voitures maintenant. Cependant, les deux-roues qui sont considérés comme notre ami intime sont très pratiques pour notre court déplacement en ville ainsi que celui long et surtout ils ne coutent pas très chers par rapport au salaire des Vietnamiens. C’est pourquoi, ce véhicule est omniprésent dans la rue.  Les trottoirs sont parfois remplis par plein de celui-ci et devant les restaurants de rue quand même. Donc votre balade dans les rues est comparée comme un très bon souvenir inoubliable. Mais ne vous inquiétez pas trop parce que les vietnamiens ne conduisent pas vite dans les villes. Un conseil que trouvez – vous des passages aux piétons puis traversez tout doucement en regardant bien les deux côtés. Si vous avez des autres piétons à côté, traversez tous ensemble, ça sera moins compliqué et surtout ne courez pas absolument!

Au Vietnam, nous roulons à droite. Les permis de conduire étrangers n’étant pas reconnus, il est interdit aux voyageurs et aux non-résidents de conduire une moto ou une voiture. C’est aussi très dangereux à cause de mauvais routes et puisque vous n’êtes pas habitué à la façon conduite des Vietnamiens. Il est donc nécessaire de recourir aux services d’un chauffeur. Seuls les étrangers résidant au Vietnam sont autorisés à conduire après traduction de leur permis de conduire. Le port du casque de moto est obligatoire. Ces derniers sont vendus un peu partout au Vietnam.

Aux voyageurs, vous êtes conseillés à prendre une voiture privée avec un chauffeur professionnel du tourisme dans les cas où vous faites des heures de route. Sinon, le taxi sera aussi un bon choix. Le système de bus ou l’autobus est en développement au Vietnam, néanmoins vous rencontrez rarement quelqu’un parlant la langue étrangère. En cette manière, vous vous débrouillez et faites très attention à la carte de ville pour n’être  pas vous perdre. De plus, l’horaire de ces transports n’est pas souvent fixé. Par contre, un cyclo-pousse ou une voiture électrique ont l’air agréable pour les balades dans la ville.

Entre des régions éloignées du pays, prenez un vol intérieur ou un train de nuit. Ils vous aident à gagner du temps du voyage.

Le réseau routier s’est amélioré mais a encore besoin d’être mis à niveau dans certaines zones. Il est raisonnable de compter une vitesse moyenne de 50 km/heure par déplacement. En train, il faut compter un minimum de 32 heures de Hanoi à Ho Chi Minh Ville. Bien que l’on puisse maintenant voyager à bord de wagons climatisés, dotés de banquettes rembourrées, ce moyen de transport reste plutôt lent et peu confortable sur un long trajet. Sur un court trajet, cela reste toutefois un moyen de transport pratique et intéressant pour découvrir le Vietnam.

cyclo-pousse

Cyclo-pousse dans un quartier de Hanoi

Le transport aérien reste le mode de transport le plus sûr. La compagnie Vietnam Airlines assure les liaisons internes. Cette dernière opère dans le cadre des normes européennes. Ses pilotes sont formés en partie par la compagnie Air France.

Il y a cinq aéroports internationaux au Vietnam : Noi Bai à Hanoi situé à 45 minutes du centre-ville, Cat Bi à Hai Phong, l’aéroport de Danang à 4 km du centre-ville, Cam Rang situé à 40 mn de Nha Trang et Tan Son Nhat à Ho Chi Minh Ville situé à 20 minutes du centre-ville.

Des tours en hélicoptères sont possibles à bord d’appareils entretenus et pilotés par des pilotes qualifiés.

En cas d’accident de la route, il est conseillé de se mettre sous la protection de la police (en composant le numéro gratuit 115) et de prendre contact avec l’Ambassade de France à Hanoi (04 – 39.44.57.00) ou le consulat général de France à Ho Chi Minh Ville (08 – 35.20.68.00).

 

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. All fields are required.