Sapa

Connue comme une station climatique fondée tout d’abord par les Français pendant 20ème siècle, Sapa est une des destinations séduisantes au Nord Vietnam par la douceur de son climat, par la variation de ses ethnies cohabitant autour d’elle notamment par ses rizières en terrasse des peuples Hmongs et Daos.

Située à 1.650 m d’altitude, elle porte le nom « ville de sable » ou « village dans les nuages » même « petite ville européenne ». Parce que la neige y tombe de temps en temps en hiver comme les villes en Europe. À cette altitude, le climat de cette région est également très tonifiant. En été, les Vietnamiens préfèrent y aller pour éviter la chaleur torride de ville. Chaque jour, quatre saisons apparient ici. Le matin est printemps, le midi est l’été, l’après-midi est l’automne et l’hiver se présente le soir.

Randonnée à Sapa en passant devant son eglise

Construite en 1926, L’église de Sapa est un monument historique resté de l’époque coloniale

Sapa qui était autrefois un lieu isolé habitent principalement les ethnies minoritaires. On ne connaît pas du tout de cette magnifique région jusqu’au moment que les Français y arrivaient pendant les 1900 pour la construction des villas, des sanatoriums, hôtels, quand même une très belle église en marbre existant jusqu’à maintenant.

Grâce aux Français, les premières photos de « village en nuages » arrivent jusqu’à Hanoï. On voit arriver visiter à Sapa d’abord les estivants d’été (les Français et les Vietnamiens travaillant pour les Français à l’époque).

Cependant, la guerre d’Indochine et celle frontalière entre la Chine et Vietnam ont détruit cette ville. Sapa est abandonnée jusqu’aux 1990. Par contre, depuis 1994 l’enlèvement de l’embargo économique des États-Unis sur le Vietnam, La « ville de sable » a été connue une merveilleuse renaissance grâce à l’essor du tourisme.

Les six ethnies typiques de Sapa comme les Hmong, les Dao, les Kinh, les Tay, les Giay et les Xapho créent ensemble une très variée culture ethnique de la région. On ne sait pas de quand elles habitent exactement à Sapa. Mais quand nous parlons de la province de Lao Cai ou de la village des nuages, on pense immédiatement également ses ethnies. Parmi ses ethnies, les Hmongs, avec environs un million de personne au Vietnam, se sont connues comme une ethnie la plus typique de Sapa. Elle s’y présente partout même les endroits les plus difficiles de Sapa comme sur les pentes de 1.700 m d’altitude et pratiquent la culture de riz en terrasse.

ethnie Hmong Miao a Sapa

Les enfants des Hmong dans le village de Ma Tra – Ta Phin

Les rizières en terrasse des Hmong, des Daos à Sapa sont beaucoup aimées des touristes vietnamiens ainsi que les étrangers. Si vous avez de l’intension y aller, ne hésitez pas de partir entre juin et septembre. Ses couleurs exceptionnelles vous feront vraiment un grand plaisir pendant votre visite de treks ou bien de randonnées avant que vous passiez quelques nuits chez les habitants.

Dormir chez les habitants à Sapa est le premier choix pour ceux qui préfèrent à découvrir la beauté de cette « petite ville européenne » pas comme les autres. Disons qu’il y a plusieurs villages autour de ville Sapa nous acceptent de passer la nuit. Nous pouvons dormir chez les Dao à Ta Phin, à Ta Giang Phinh pour découvrir leur vie quotidienne et prendre un bain d’herbe médicinale très connu. En plus, rester une nuit chez les Hmongs nous permet de savoir leur supère histoire ainsi que leurs coutumes ancestrale, etc…

Depuis 2014, une très belle autoroute entre Hanoi et Lao Cai est construite. Donc, nous avons deux choix pour y accélérer (en train et en voiture).

Leave a Comment

Your email address will not be published. All fields are required.